Conservation Biology

La Conservation Biology - traduit en français par la biologie de la conservation - traite de l'état et des menaces pour la diversité biologique mondiale ainsi que locale. Elle examine les influences biotiques (venant des organismes vivants), abiotiques (c’est-à-dire physiques, par exemple climatiques) et les impacts humains sur le fonctionnement des différents écosystèmes. Le but de la biologie de la conservation est de développer des mesures significatives de conservation et de protection pour les habitats et les espèces menacées. Elle est orientée vers l’appliqué, travaille avec différentes disciplines et veut proposer des solutions aux problèmes émergents dans le domaine de la conservation des espèces et des habitats. Les développements futurs de la biodiversité et de ses fonctions écosystémiques sont modélisés dans des scénarios.

L'émergence de la biologie de la conservation repose principalement sur l’augmentation de l’intérêt, au cours de ces dernières années, des scientifiques, des gouvernements et de la population pour le thème de la durabilité. De ce point de vue, les besoins humains devraient être assurés tout en empêchant la destruction ou les changements irréversibles de la nature.


La recherche dans le domaine de la conservation de la nature dans les universités

Biologie de la conservation, Université de Bâle

La biologie de la conservation de l'Université de Bâle étudie l'impact de l'homme sur la biodiversité dans différents habitats, les interactions entre les différentes espèces, l'impact des espèces envahissantes sur la biodiversité indigène et la biologie des espèces en voie de disparition.

Conservation Biology, Université de Berne

Le département de la Conservation Biology à l’Université de Berne s’intéresse aux mécanismes par lesquels la qualité des écosystèmes est améliorée ou, inversement, entravée. Le but du groupe de recherche est de regrouper la protection de la nature de terrain avec la recherche, afin de réduire la perte de la biodiversité, et ceci grâce des méthodes efficaces.

Laboratoire de biologie de la conservation, de l'Université de Lausanne

Le Laboratoire de Conservation Biology (LCB) est spécialisé dans l’étude génétique, dans les domaines appliqués ainsi que dans la recherche fondamentale.

Biologie de la Conservation des amphibiens, Université de Zurich

Au centre du groupe de recherche de Conservation Biology de l'Université de Zurich se trouve la compréhension du comportement des amphibiens et des facteurs naturels et humains qui affectent leurs populations, en terme de protection durable.


Instituts de recherche

Unité de recherche sur la biodiversité et l’écologie de la conservation, WSL

L'unité Biodiversité et écologie de la conservation étudie la diversité de la vie sous ses diverses formes, de la diversité génétique à celle des espèces et des milieux naturels, ainsi que les interactions entre ces derniers.

Station ornithologique suisse de Sempach

La Station ornithologique suisse surveille l’avifaune indigène, étudie le comportement des oiseaux sauvages et recherche les causes de menaces sur le monde des oiseaux. Elle développe des mesures de protection et de conservation et, en collaboration avec ses partenaires, elle veille à ce que les résultats profitent aux oiseaux et à la nature. L'étude de la migration des oiseaux est une de leurs tâches principales.

KORA - prédateur écologie et gestion de la faune

Le KORA enquête sur l’écologie des carnivores et suit l’évolution de leurs populations. Il observe également les interactions des prédateurs avec un milieu exploité par l'homme, afin de développer les bases d’une coexistence sans conflit entre les grands prédateurs et les humains.