Politica sul clima

Klimapolitik Politik international

Politica internazionale sul clima

La protection du climat exige impérativement une collaboration internationale. Jusqu’ici, le bilan de cette coopération est contrasté. D’une part, les politiques internationales et nationales de protection du climat n’ont pas réussi, pendant les 20 dernières années, à freiner de façon significative l’augmentation mondiale des émissions de gaz à effet de serre. D’autre part, des taxes sur les émissions et des réglementations, accompagnées de progrès techniques, ont conduit à un recul substantiel des émissions dans une série de pays, avant tout en Scandinavie, sans affaiblir leur compétitivité économique. En 2015 à Paris, la politique internationale a opté pour l’objectif des 2 degrés, en conséquence de quoi il reste encore moins d’un tiers du budget total de carbone pour atteindre cet objectif. La manière de répartir ce budget total d’émissions entre les pays et dans le temps est une question éthique et économique là où les discussions politiques s’appuient fondamentalement sur le principe de « la responsabilité commune, mais différenciée ». Cela ne signifie cependant pas qu’ils doivent tous y apporter une contribution égale puisque leur responsabilité n’est pas identique. Dans les scénarios économiquement rentables pour l’objectif des 2 degrés, les émissions des pays industrialisés en 2030 sont jusqu'à présent inférieures de 20 à 40 pour cent à celle de 2010. (Source: Coup de projecteur sur le climat suisse 2016)
Vista della sala del Consiglio Nazionale alla Camera federale

Politica svizzera sul clima

La politique climatique de la Suisse a comme cadre les efforts déployés au niveau international pour la réduction des émissions
de gaz à effet de serre. La Suisse a atteint l’objectif d’une réduction des émissions de 8 pour cent pour la première
période d’engagement du Protocole de Kyoto (2008-2012) grâce, notamment, à l’imputation de certificats étrangers. Pour la
deuxième période d’engagement, qui court jusqu’en 2020, les mesures de réduction des émissions sont concentrées exclusivement
au niveau national. Une vaste gamme de mesures dans les secteurs des bâtiments, des transports et de l’industrie
doit permettre d’atteindre l’objectif de réduction, fixé par la loi, de 20 pour cent d’ici 2020. Quant à l’après-2020, il fait l’objet
de l’accord de Paris adopté par la communauté internationale. En amont de la conférence sur le climat de Paris, la Suisse a
annoncé un objectif de réduction des émissions de 50 pour cent à l’horizon 2030 : cet objectif doit être atteint principalement
par des mesures prises au niveau national, mais aussi par des réductions d’émissions à l’étranger. (Source: Coup de projecteur sur le climat suisse 2016)
Coup de projecteur sur le climat suisse

Il clima svizzero sotto i riflettori

Faits et matériel supplémentaire du rapport «Coup de projecteur sur le climat suisse».
Eisberg in der Antarktis

IPCC Switzerland

ProClim is building the IPCC platform Switzerland on behalf of the Federal Office for the Environment FOEN.