• 23.08.2016
  • Comunicato stampa
  • Swiss Commission for Atmospheric Chemistry and Physics

Ozone et smog estival : les changements climatiques menacent les succès d'aujourd'hui

Smog estival
Immagine: metair
×
Smog estival
Smog estival (Immagine: metair)

La concentration d'ozone dans l'air en Suisse n'a que légèrement diminué malgré des mesures de protection de l'air appliquées avec succès. Par conséquent, le smog estival est toujours nocif pour la santé de l'homme. Avec le réchauffement climatique, les étés caniculaires tels que ceux de 2003 et 2015 pourraient devenir plus fréquents et à nouveau aggraver les problèmes d’ozone selon la « factsheet » publiée mardi par les Académies suisses des sciences.

L'ozone, combiné à la chaleur, peut engendrer de sérieux problèmes de santé. Il entraîne une augmentation des maladies respiratoires et une aggravation des symptômes d’asthme et d'allergies. Les décès sont également plus fréquents. Lors de la vague de chaleur de 2003, l’augmentation de la mortalité a été estimée à 7%. L'agriculture souffre également de la concentration élevée d'ozone avec des pertes considérables dans les récoltes. Pour ces raisons, la Suisse essaie de réduire la concentration d'ozone depuis le milieu des années 80. Les mesures prises montrent leurs effets : les ainsi nommés précurseurs d'ozone – hydrocarbures et oxydes d'azote, à partir desquels l'ozone se forme – ont été réduits de presque deux tiers depuis le milieu des années 80 ; une importante diminution en comparaison européenne.

Malgré ce succès, les valeurs limites d'ozone sont toujours souvent dépassées. Ceci s'explique par diverses raisons. Étant donné que la réduction des précurseurs n'a pas provoqué une diminution équivalente de l'ozone, une réduction plus importante des substances précurseures est nécessaire pour atteindre l'amélioration souhaitée. Parallèlement, les précurseurs d'ozone ont fortement augmenté dans les pays émergents d'Asie du Sud-Est au cours des 25 dernières années. La situation menace de se dégrader en raison du réchauffement climatique. Une augmentation de la fréquence des hautes pressions persistantes en été, qui accentue la concentration d'ozone, est attendue suite au réchauffement climatique. En fonction du scénario, le nombre de jours d'été (en-dessus de 25°C) dans les agglomérations du Plateau pourrait doubler. Les auteurs de la factsheet recommandent pour ces raisons une réduction des gaz à effet de serre et la poursuite des réductions des précurseurs d'ozone afin de combattre l'ozone estival.

La factsheet « Ozone et smog estival : les changements climatiques menacent les succès d'aujourd'hui » a été rédigée par 7 expertes et experts sous la responsabilité de la Commission chimie et physique de l'atmosphère (ACP) de l'Académie suisse des sciences naturelles

  • Associazioni

Dépassement des taux d'ozone au Tessin (22.05.2017).
  • 22.05.2017
  • Accademia svizzera di scienze naturali
  • Notizie

La valeur limite d'ozone dépassée pour la première fois en 2017

Sur le Plateau tessinois, la valeur limite de 120 µg/m³ est dépassée. L'ozone, combiné à la chaleur, peut engendrer de sérieux problèmes de sande. L'épisode de beau temps devrait durer environ une semaine. Il faut s'attendre ces prochains jours à une élévation des valeurs d'ozone dans toute la Suisse.
Dépassement généralisé des taux d'ozone sur le Plateau (25.08.2016).
  • 25.08.2016
  • Accademia svizzera di scienze naturali
  • Notizie

La valeur limite d'ozone dans l'air est dépassée

Sur tout le Plateau, la valeur limite de 120 µg/m³ est dépassée. L'ozone, combiné à la chaleur, peut engendrer de sérieux problèmes de sande. La vague de chaleur est prévue jusqu'à dimanche. Il faut s'attendre à une forte élévation des valeurs d'ozone ces prochains jours.
« Ozone et smog estival: les changements climatiques menacent les succès d’aujourd’hui »
  • 2016
  • Swiss Commission for Atmospheric Chemistry and Physics
  • Foglio informativo

Ozone et smog estival: les changements climatiques menacent les succès d’aujourd’hui

La concentration d’ozone dans l’air en Suisse n’a que légèrement diminué malgré des mesures de protection de l’air appliquées avec succès. Par conséquent, le smog estival est toujours nocif pour la santé de l’homme. Avec le réchauffement climatique, les étés caniculaires tels que ceux de 2003 et 2015 pourraient devenir plus fréquents et à nouveau aggraver les problèmes d’ozone.

Tags

  • Argomenti
    • Clima (443)
    • Cambiamento climatico (369)
    • Ricerca (297)
    • Scienza (186)
    • Energia (178)
    • Altri risultati
  • Organizzazioni
    • CHIPP (103)
    • UFAM (88)
    • Forum for Genetic Research (88)
    • Accademia svizzera di scienze naturali (87)
    • ProClim (70)
    • Altri risultati
Mittente

Swiss Commission for Atmospheric Chemistry and Physics