• 2018
  • Foglio informativo
  • Accademie svizzere delle scienze
  • ProClim

Reverse emissions or influence solar radiation: Is “geoengineering” worthwhile, feasible and if so, at what price?

Reverse emissions or influence solar radiation: Is “geoengineering” worthwhile, feasible and if so, at what price?
Immagine: ProClim
×
Reverse emissions or influence solar radiation: Is “geoengineering” worthwhile, feasible and if so, at what price?
Reverse emissions or influence solar radiation: Is “geoengineering” worthwhile, feasible and if so, at what price? (Immagine: ProClim)

The aim of the Paris Agreement is to limit global warming to well below 2 degrees Celsius, if possible even 1.5 degrees Celsius. Various scenarios show that very great efforts are necessary to achieve these goals through emission reduction measures alone. This motivates the search for additional solutions. Technical interventions in the climate system, often referred to by collective terms such as “geoengineering” or “climate intervention”, are therefore discussed.

However, most of these measures are associated with costs, risks and undesirable side effects that have so far been very difficult to assess. While some measures only exist in theory, others have been tested in small format, but nevertheless there is a lack of knowledge about the effects of an application on the required large scale. Since the measures would not have the same effects in different parts of the world, ethical questions of global and regional justice are also particularly important and should be covered by international regulations.

Fonte: Swiss Academies of Arts and Sciences (2018) Reverse emissions or influence solar radiation: Is “geoengineering” worthwhile, feasible and if so, at what price? Swiss Academies Factsheets 13 (4).

www.proclim.ch/id/hWSRV

  • Associazioni

ProClim Flash 69
  • 2018
  • ProClim
  • Newsletter

ProClim Flash 69

La 69e édition du ProClim Flash, magazine suisse sur le climat et le changement global, aborde le thème de la géo-ingénierie sous différents angles : quels sont le potentiel, les risques et les coûts des différentes méthodes ? Et que se passe-t-il quand l'éthique s'exprime en termes de géo-ingénierie ? D'autres articles sur les modes de vie durables, le nouveau rapport spécial du GIEC sur les 1,5 °C et des nouvelles de notre réseau sont disponibles dans le présent numéro.
Le Geoengineering comme défi éthique
  • 2018
  • ProClim
  • Articolo

Le Geoengineering comme défi éthique

Ivo Wallimann-Helmer, Professeur assistant pour les humanités environnementales à l'Université de Fribourg
Un frein à main pour le changement climatique ?
  • 2018
  • ProClim
  • Articolo

Un frein à main pour le changement climatique ?

La géo-ingénierie vise à lutter contre le changement climatique au moyen de processus techniques à grande échelle. Fondamentalement, il y a deux approches : soit le CO2 est éliminé de l’air (par exemple directement par des processus chimiques ou par boisement, là où les plantes stockent le CO2), soit le rayonnement solaire est protégé de la terre, par exemple par des parasols dans l’espace ou des particules réfléchissantes dans l’air.
Un demi degré de plus engendre des conséquences notables
  • 2018
  • ProClim
  • Articolo

Un demi degré de plus engendre des conséquences notables

Selon l'un des messages clés du nouveau rapport spécial du GIEC sur le réchauffement de la planète de 1,5 degrés Celsius, le fait que nous vivions dans un monde qui se réchauffe de 1,5 ou 2 degrés Celsius fait une différence significative pour nos écosystèmes et notre société. Les auteurs du rapport ont également été surpris par la clarté de ce résultat.
Inondation
  • 08.10.2018
  • ProClim
  • IPCC
  • Comunicato stampa

L'objectif climatique du 1,5 degré exige une action rapide et rigoureuse et des émissions nettes de CO2 nulles

Afin de limiter le changement climatique à 1,5 degré Celsius, les émissions nettes de CO2 dans le monde doivent être réduites à zéro d'ici 2050 au plus tard. Cela n'est possible qu'au moyen d'une restructuration technique et sociale rapide et profonde. Un rapport spécial publié aujourd'hui par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) en témoigne. Limiter le changement climatique à un petit niveau vaut la peine parce que les impacts négatifs du changement climatique sont sensiblement plus faibles à 1,5 degré de réchauffement planétaire qu'à 2 degrés. Ceci s'applique en particulier aux températures extrêmes et aux fortes précipitations ainsi qu'aux dommages qui en découlent.

Tags

Editore

Accademie svizzere delle scienze

Editore

ProClim

Contatto

Dr. Urs Neu
SCNAT
ProClim
Casa delle accademie
Casella postale
3001 Berna


+41 31 306 93 52
E-mail


SCNAT
ProClim
Casa delle accademie
Casella postale
3001 Berna


+41 31 306 93 50
E-mail

Informazioni d'ordine

The English version of this fact sheet is only available online. The German and French versions can be ordered for free as printed editions: proclim@scnat.ch

Lingue

Inglese, Tedesco, Francese