Les « vidéos d'apprentissage social » transmettent du savoir pratique

ProClim Flash 74

Comment motiver les propriétaires de bâtiments à protéger leurs biens contre les inondations ? Les vidéos d'apprentissage social (« social learning videos ») jouent sur les moments « aha ! » et les facteurs de réussite pour sensibiliser aux mesures de protection.

Überschwemmter Keller: Ein Hochwasser kann grosse Schäden verursachen.
Immagine: Mario Renggli

Texte : Patricia Fry, Wissensmanagement Umwelt GmbH, Franziska Schmid, Risikowissen, Susan Thieme, Institut de géographie de l’Université de Berne

Du fait des changements climatiques, les fortes précipitations et les événements extrêmes deviennent plus fréquents, ce qui peut entraîner des dommages importants, notamment dans les zones densément peuplées. Deux tiers des bâtiments en Suisse sont déjà menacés par le ruissellement de surface. En prenant des mesures au niveau des bâtiments ou de leur utilisation, les propriétaires pourraient se protéger et protéger leurs biens contre les crues. Or, ils ne se sont guère préoccupés de ces risques naturels jusqu'à présent1, car les informations techniques sur la protection d’ouvrage – il s’agit de savoir systémique2 – ont été rédigées dans un langage principalement utilisé par les experts. Pour que ce savoir systémique soit accessible, il doit être traduit en savoir pratique adapté au groupe cible et intégré dans un environnement social approprié, proposant des modèles et des experts crédibles.

Stratégies de protection contre les inondations

Dans un projet du programme pilote « Adaptation aux changements climatiques », trois vidéos d'apprentissage social ont été produites en 2020 sur le thème « Une protection des biens immobiliers réussies – stratégies pour la protection contre les inondations ».

La première vidéo porte sur le ruissellement de surface. Divers acteurs concernés par un épisode de fortes précipitations commentent l’événement. La propriétaire rapporte que le « petit peu » d'eau a non seulement causé beaucoup de dégâts matériels, mais que la situation était également très stressante sur le plan émotionnel. Elle découvre sur la carte des risques de ruissellement de surface3 qu'elle vit dans une zone à risque d'inondation.

La deuxième vidéo, où il est question des torrents, montre comment la protection d’ouvrage a été intégrée dès le départ dans la planification d'une maison individuelle. Outre le maître de l’ouvrage, le président de la commune donne également son avis, de même qu’un expert en assurance et un architecte. Ce dernier souligne l'importance d'une discussion approfondie entre les acteurs concernés, en vue d’intégrer les bonnes mesures de protection dès la planification.

La troisième vidéo, qui a pour sujet les crues des lacs, complète l’argumentaire en abordant les pertes économiques subies par la ville de Locarno en raison de crues répétées.

Ces vidéos mettent en évidence que pour trouver de bonnes solutions de protection d’ouvrage, les différents acteurs doivent travailler en étroite collaboration, car c'est le seul moyen de partager et de transférer le savoir.

Utilisation des vidéos dans des réseaux

Les vidéos sont utiles comme introduction à des manifestations et peuvent aussi servir dans l'éducation et la formation en montrant des exemples tirés de la pratique. Elles promeuvent l'échange d'expériences entre les propriétaires, les architectes, les autorités communales et les assurances immobilières et s’adressent aussi bien à des réseaux professionnels que personnels ou de voisinage. Les moments « aha ! » sont les déclics qui stimulent l'apprentissage et motivent l'action individuelle et organisationnelle. Il serait bienvenu que les groupes cibles, assumant le rôle de modèles sociaux et de multiplicateurs, utilisent et transmettent à leur tour ces vidéos.

Le savoir pratique spécifique au groupe cible comme valeur ajoutée

La valeur ajoutée de la méthode des vidéos d’apprentissage social pour la communication au sujet du climat réside dans un langage compréhensible pour les groupes cibles et un style de pensée immédiatement accessible. Le savoir pratique spécifique au groupe cible – la connaissance des processus cognitifs, des défis et des facteurs de réussite – font partie de ce contexte. À ceci s’ajoute que les images augmentent l'intérêt et la réceptivité – et des facteurs sociaux importants, tels que la crédibilité des experts en assurance immobilière et la fonction de modèle des acteurs, contribuent aux processus d'apprentissage.

Toutefois, il est difficile de trouver des lieux d'échange ; la pandémie de COVID-19, qui a limité les manifestations en présentiel, a encore compliqué les choses. Il est donc d'autant plus important de promouvoir ces films par des canaux numériques et de les utiliser lors d'événements en ligne, organisés, par exemple, par les compagnies d'assurance immobilière, les autorités communales et les propriétaires de bâtiments. Enfin et surtout, dans le contexte actuel de limitation des contacts et d’activités en ligne, ces films jettent un pont vers des environnements réels.

Bibliographie

1Lellig C, Graf O, Moser S (2014) Kommunikation für einen wirksamen Gebäudeschutz. In: Schlussbericht zur 7. Ausschreibung der Präventionsstiftung der Kantonalen Gebäudeversicherungen KGV. Bern

2ProClim (1997) Visions des chercheurs suisses – recherche sur le développement durable et le changement global. proclim.scnat.ch/de/id/Yzz6d?embed=anmvL

3OFEV (2020) Carte de l’aléa ruissellement www.bafu.admin.ch/bafu.admin.ch/bafu/fr/home/themes/dangers-naturels/info-specialistes/donnees-de-base-et-utilisation-du-territoire/donnees-de-base-sur-les-dangers/alea-ruissellement. html

4Fry P (2018) Social learning videos: a method for successful collaboration between science and practice. In: Transdisciplinary Research and Sustainability: Collaboration, Innovation and Transformation. (Ed. Padmanabhan M.), Routledge.

5Fry P (2017) Multistakeholder discussion group. naturwissenschaften.ch/de/id/qaGLf. 13.04.2021.

  • Erfolgreicher Objektschutz – Strategien zum Schutz vor Überschwemmungen
  • Was ist die «Social Learning Video»-Methode?
  • Das MLAB am Geographischen Institut der Universität Bern
  • Überschwemmter Keller: Ein Hochwasser kann grosse Schäden verursachen.
  • Erfolgreicher Objektschutz – Strategien zum Schutz vor Überschwemmungen1/4
  • Was ist die «Social Learning Video»-Methode?2/4
  • Das MLAB am Geographischen Institut der Universität Bern3/4
  • Überschwemmter Keller: Ein Hochwasser kann grosse Schäden verursachen.Immagine: Mario Renggli4/4

Categorie

  • Eventi estremi
Tedesco, Francese